Si vous êtes utilisateur de WordPress, il vous arrive parfois de vouloir faire des tests de template, d’extensions ou autre, qui peuvent être dangereux pour votre blog.

Et cela peut parfois être bloquant pour certains d’entre vous.

Il existe pourtant un moyen très simple de faire tous ces tests ou manipulations sur WordPress sans aucun risque. Pour cela, il suffit de faire une installation de votre blog en locale.

Pour faire fonctionner WordPress, nous avons besoin :

  • D’un serveur Web Apache
  • De gérer le PHP
  • De gérer un base de données MySQL

Heureusement il existe des applications qui installent tout cela sur votre ordinateur. Les plus connus sont :

Pour Windows : XAMPP, EASYPHP, WAMP

Pour Mac : XAMPP, MAMP

Pour Linux : XAMPP, LAMP

Quelque soit le système d’exploitation ou l’application le principe reste le même et la procédure est identique.

Moi j’ai choisi WAMP, mais les autres sont vraiment identiques et aussi performant.

La procédure est la suivante :

– Télécharger et installer WAMP.

– Cette installation se fait par défaut dans le répertoire c:/wamp mais vous pouvez l’installer ailleurs. Il faudra juste connaître le chemin d’accès de votre installation.

– Télécharger WordPress.

– Décompresser le fichier WordPress dans le répertoire c:/wamp/www/ d’où la nécessitée de connaître le chemin d’accès de votre installation Wamp.

– Démarrez Wampserver puis Démarrez tous les services ou Start All Services si version anglaise.

Maintenant nous allons créer une base de données MySQL. Pour cela lancez phpMyAdmin.

Sous Créer une base de données, inscrivez le nom de la base de votre choix. WordPress par exemple.

Puis cliquez sur Créer.

Maintenant avec un éditeur de texte quelconque, ouvrez le fichier wp-config-sample.php à l’emplacement suivant C:\wamp\www\wordpress.


Et remplacer les éléments  suivantes :

votre_nom_de_bdd : par le nom de la base de donnée que vous avez choisi. wordpress par exemple.

votre_utilisateurd_de_bdd par root

votre_mdp_de_bdd : il s’agit du mot de passe de votre base de données. Si vous n’avez pas utilisé de mot de passe conserver le guillemets sans rien entre.

Ne changer pas le reste.

Enregistrez ce fichier sous le nom wp-config.php dans le même répertoire C:\wamp\www\wordpress.

Maintenant il suffit de finir l’installation de WordPress. Ouvrez votre navigateur Web et allez à l’adresse suivante : http://localhost/wordpress/wp-admin/install.php

L’installation de WordPress va commencer.


Renseignez le titre du blog, votre identifiant, votre mot de passe ( 2 fois ) et enfin votre adresse Email. Puis cliquez sur Installer WordPress.

WordPress est maintenant installé en locale sur votre ordinateur. Pour avoir accès à l’administration de WordPress en locale, il faut aller à l’adresse :

http://localhost/wordpress/wp-login.php qui vous suffit de mettre dans vos favoris. Enfin, il suffit de récupérer votre base de données, votre template et vos articles.

24 Réponses à“Installer WordPress en Locale avec Wamp”

  1. Merci pour ce tuto !!! il m’a beaucoup aidé ! 🙂

  2. Merci pour ce tuto super bien expliqué. 2tant débutante, j’ai réussi du 1er coup, c’est pour dire.
    Cordialement,
    Isalou

  3. Merci beaucoup pour ce tuto génial. Il est très bien conçu et facile à suivre. Bravo.

  4. Merci pour ces explications, je viens de les suivre attentivement et: ça MARCHE!!!
    Bravo pour vos explications claires

  5. la dernière page ne s affiche pas chez moi et je n arrive pas accéder a administration

  6. franckwylliams says:

    Bonjour,
    tout cela peut être fait en automatique avec instantWp en un peut moins de 5 minutes …
    un petit tuto complémentaire à votre article ici :http://www.366jourspour.co/installer-wordpress-en-local-tutoriel-video-debutant/6918
    Amicalement

  7. Désolé, ce tutorial est obsolet, impossible de se connecter à phpmyadmin en le suivant à la lettre. Il y a effectivement bien d’autres choses à faire ce qui n’est pas expliquer ici. De plus franckywylliams ci dessous ne présente en rien une façon plus rapide d’installer wordpress. Dans tout les cas donc, retourner vous vers un vrai tuto 😉

    • Ca y est j’ai réussi a installer WordPress sur Wamp…

      après 5 heures de lutte.

      Grand merci à tout ces forumiste qui m’on aidé pas à pas et je veux donc rendre la pareil avec ma mesaventure.

      C’est la qu’on voit qu’il doit y avoir autant de config que de bug d’install. c’est fou.

      Donc moi j’ai eu droit… 1.. 2 … 3 … bug

      A la sécurité qui n’était pas bonne sur ma config. Genre j’avais pas des super pouvoirs sur mon répertoire d’install et de config Wamp.

      J’ai parcouru les forum j’ai trouvé, qu’en faisant une manip de siouxx, je pouvais reprendre le control et pouvoir modifier mes fichiers du rep Wamp dans Program Files … déjà c’est grave… je trouve , alors que j’étais full admin !!! enfin passons , j’ai me redonner des droits de super admin.

      De deux , l’apache (le service dans Wamp et pas dans Windows d’abord !!! faut le savoir… il ne voulait donc pas se lancer… pendant 2 heures…

      Finalement c’était juste que comme indiqué sur les forum skype lui prennais son petit port 80 et comme il ne voulait pas le lâcher … j’ai tuer skype en le desinstallant lui et sa toolbar … fini, parti, disparu de mon pc à jamais . tant pis pour lui… il l’avais qu’à le lacher ce porC . (et de toute manière Google hangout c mieux.)

      Ca avance bien au bout de 4 heures j’avais mon petit icône Wamp qui ést passer au vert quant même … sivousplait!!!

      Pour finir à force d’essais et completment endormi devant mes écrans ..et dans la loose la plus totale devant les forums du monde entier, je me suis dis , et si je mettais le nom d’utilisateur comme dans l’exemple du tuto… hein … et ben pourquoi pas ..

      Faisons donc comme c’est écris dans l’exemple.

      J’ai donc effacer dans le champs username : user … que user c’est moi qui l’avais inventé tout seul , et je voulais que mon truc s’appelle user… je sais pas pourquoi mais j’aimais bien user… ben non

      J’ai remplacer et donc mis dans username « root »…..

      Allelouillaaaa… super génial tout c’est débloqué …

      C’étais l’autoroot… vroom vroom … enfin a moi la conception de mon super site de ouf… d’ailleurs c’était quoi déjà mon idée. heuuu!!!..

      Moi qui suis venu sur wordpress parce que l’on m’avait dit que c’était simple… hiiii

      J’espère que la suite va être plus facile.

    • merci bien pour l’aide. J’ai seulement commencer avec ce CMS

  8. BastienDelmare says:

    Même tuto mais en vidéo par ici ! :

    Bonne soirée !

  9. merci
    mais j’ai un probléme au niveau de lancement de phpmydmin

  10. merci

    mais j’ai un probléme au niveau de lancement de phpmydmin . au lieu d’afficher une page ou créé le base de donnée .s’affiche que je n’avai pas la permission d’accéder à / phpmyadmin / sur ce serveur. s’il vous plait tu peut me donner une solution. merci d’avance

  11. Génial, merci pour ce tuto très clair, il m’a bien aidé 😉

  12. Explications vraiment très claires, installation réussie du premier coup. Merci beaucoup pour ce partage !

  13. Un grand merci après abandon par KO il y a deux ans je viens de réussir tout simplement en suivant à la lettre. Il me reste à construire ma page d’accueil et installer mes poèmes puis ensuite passer à la mise en ligne de tout cela. Avec frontPage et file zilla ç’était facile mais là…. mais bon on verra bien.
    Amitiés et bonne année.

  14. Bonjour, pour ma part lors de la création de la base de donné « interclassement pour la connexion MySQL » n’apparaît pas, je ne peux donc pas entrer utf8_unicode_ci… Une petite aide s’il vous plait…?
    Merci d’avance…

  15. Dominique says:

    Merci beaucoup pour ce tuto. Cela a parfaitement fonctionné pour moi.

  16. Pas de problème pour l’installation de WP en local mais il est en anglais. Comment l’avoir en français sans tout recommencer ?
    Sinon, merci beaucoup.

  17. Hello, you can use IZ-WAMP, « Easily install WAMP Server with WordPress and more. » A Sourceforge Project: http://sourceforge.net/projects/iz-wamp/

  18. merci. du velours. il suffit de suivre attentivement le « mode d’emploi ». assez rare pour être souligné. cordialement

Laisser un commentaire